Fertilisation de la pomme de terre : l'importance de l'azote et du calcium

La pomme de terre est une culture qui nécessite une quantité importante d’éléments majeurs mais aussi du calcium. La potasse et le phosphore, apporté à la plantation, doivent être disponibles aux jeunes plants en développement.
L’azote est indispensable mais trop souvent sous-estimé dans les pratiques courantes; en effet, pour une fertilisation azotée performante de la pomme de terre, le choix de l’engrais est primordial. Enfin, le calcium est déterminant pour la qualité de la récolte, facteur non négligeable suivant le débouché.

 

L’azote nitrique: la forme préférée de la pomme de terre

L’azote se présente sous différentes formes dans le sol et dans les apports fertilisants. Mais la forme nitrique est la seule forme directement assimilable par les plantes lorsque les conditions de nitrification sont insuffisantes (température du sol trop basse, humidité excessive ou insuffisante).

Le principal élément nutritif de la pomme de terre est l’azote, qui assure la croissance et permet d’obtenir de bons rendements. L’azote, en étant impliqué dans de nombreux métabolismes de la pomme de terre, agit sur le calibre et la qualité des tubercules. Sa disponibilité conditionne le cycle de développement de la pomme de terre: il doit être largement disponible pendant la formation du feuillage, puis lors de la croissance des tubercules, où il assure une synthèse optimale de l’amidon dans les feuilles et son accumulation dans les tubercules. La demande de début de cycle est élevée puisqu’environ 60 % de l’azote est absorbé avant la tubérisation, pour alimenter la croissance végétative. Le reste de l’azote est nécessaire pendant la phase de grossissement des tubercules.

La fertilisation agit sur le pH du sol : le nitrate maintient ou augmente légèrement le pH de la rhizosphère alors que l’ammonium provoque une acidification.

 

Le rôle du calcium dans la pomme de terre

Pour assurer une bonne croissance et une qualité optimale durant le cycle de développement de la pomme de terre, le calcium est essentiel.

Le calcium joue un rôle clé sur :

  • La résistance à la pression (important à la récolte et pour la tenue à la conservation)
  • La résistance de la peau (beaucoup moins de défauts d’épiderme)
  • L’amélioration de la qualité de l’épiderme (par exemple, en pomme de terre frais, les facteurs les plus importants sont : la variété, la taille et la qualité de l’épiderme)
  • L’amélioration de la résistance au stress biotique et abiotique
  • La diminution du taux d’IBS (« Internal Brown Spot » , maladie aussi appelée « cœur brun).

Pour allier rendement et qualité, le calcium doit être facilement disponible dans le sol à proximité des stolons et tubercules. La meilleure méthode est une fertilisation de couverture à base de nitrate de calcium.

nitrique-vs-ammoniacale

nitrique-vs-ammoniacale-photo

 

Un essai mené en 2016 chez un distributeur du Nord a permis de démontré que, dans le cas d’une stratégie de fractionnement des apport azotés, la combinaison ammonitrate YaraBela +  nitrate de calcium YaraLiva Tropicote a généré un gain de rendement de 10% (à 42.9 T/ha) et une marge nette de plus de 14% par rapport à une situation ammonitrate YaraBela + ammonitrate YaraBela.


L’importance de la disponibilité du calcium

Chez la pomme de terre, le calcium est majoritairement absorbé par les racines principales de la plante. Il est ensuite principalement transporté vers le feuillage de la pomme de terre avec le flux de transpiration. Une fois dans les feuilles, à l’inverse d’autres éléments comme l’azote, le phosphore et le potassium, il est quasiment immobile. Il ne sera pas transféré dans les tubercules.

Au contraire, l’entrée du calcium dans les tubercules se fait à travers leur peau et à partir des racines portées par les stolons. De nombreux essais ont démontré que l’apport de calcium à proximité des stolons et des tubercules sous une forme immédiatement disponible reste le moyen le plus sûr d’augmenter le niveau de calcium dans les tubercules.

Ainsi, pour une fertilisation de la pomme de terre optimale, ne négligez aucun de ses deux éléments. Bonne saison ! 

 

DÉCOUVREZ NOTRE RESSOURCE

Tout savoir sur les ammonitrates

Depuis de nombreuses années, les agriculteurs ont pris conscience que les ammonitrates et leurs dérivés sont les sources d’azote les plus efficaces et les plus fiables.

Télécharger le document
Les_Ammonitrates-21

Découvrez les articles de la même catégorie

Grandes cultures

26 mars 2019

Soufre - Le saviez-vous ?

Le paradoxe de l’air plus sain… pas pour tout le monde

Dans une fertilisation dominée par l’azote, le soufre est souvent relégué au second plan. Il faut dire que les industries se sont longtemps chargées d’approvisionner les champs sans avoir été sollicitées pour cela. Si les carences étaient ainsi relativement rares il y a 20 ans, elles sont aujourd’hui beaucoup plus répandues. Le soufre, comme l’azote, est pourtant un élément essentiel à la vie.

Lire l'article

Grandes cultures

06 septembre 2018

La moisson a fait son bilan 2018

C’est avec le constat d’une production revue à la baisse, mais cependant de qualité, que les céréales ont tiré le bilan d’une saison 2018 marquée par une climatologie capricieuse.

Lire l'article

Grandes cultures

14 mars 2018

Les outils de pilotage de la fertilisation azotée pour les grandes cultures

La réussite d’une stratégie de fertilisation repose sur évaluation précise des éléments nutritifs, par la méthode du bilan; évaluant ainsi les quantités d’engrais nécessaires pour atteindre les objectifs de rendement et de qualité des cultures.

Lire l'article

Grandes cultures

07 février 2018

Calcium, magnésium, soufre : détecter et corriger ces carences

Les carences du sol ont autant de causes qu’il y a d’éléments nutritifs. Dans la première partie de ce sujet, nous nous sommes penchés sur la manière d’identifier et contrebalancer les justesses nutritives en azote, phosphore et potassium. Même si ces trois éléments constituent les principaux facteurs limitants, les éléments secondaires sont également importants pour optimiser le rendement et la qualité des récoltes.

Lire l'article