Évaluer la nutrition azotée pour piloter au plus juste

Le plan de fumure complet est une étape indispensable dans la préparation d’une nouvelle saison culturale et il s’inscrit dans un processus continu. Il permet d’évaluer les besoins en nutriments (NPK, Mg, S, oligoéléments) des cultures et de suivre l’état de fertilité des parcelles (statut chimique, acido-basique, organique).

 

Le plan de fumure est un acte de gestion de l’exploitation qui confronte des besoins en nutriments à des disponibilités : offre du sol, produits organiques disponibles sur l’exploitation et permet de déterminer les quantités d’engrais minéraux qui seront nécessaires en fonction des objectifs de production et des exportations de nutriments par les récoltes. Sa mise en œuvre est l’un des garants de la durabilité du système de production de l’exploitation.

 

Les analyses pour évaluer les besoins

Point d’entrée incontournable, l’analyse de sol physico-chimique permet de situer la fertilité chimique pour le phosphore, le potassium et le magnésium et de préparer un plan de fertilisation à l’échelle de la rotation pour ces 3 éléments. L’analyse permet également de porter un diagnostic sur le statut acido-basique de la parcelle et d’envisager les apports d’entretien ou de redressement d’amendement minéraux basiques ; un statut acido-basique correct étant le gage d’une bonne valorisation des engrais minéraux par les cultures.

L’analyse permet également de connaitre un certain nombre de caractéristiques essentielles de la parcelle :

  • Teneur en matière organique,
  • Texture qui renseignent sur la stabilité structurale,
  • La sensibilité à la battance, à la prise en masse, au tassement. 

Couplée avec la connaissance de la profondeur d’enracinement des cultures, c’est aussi le moyen de connaitre la réserve en eau du sol.

Le plan prévisionnel de fumure azotée a acquis depuis la mise en œuvre de la directive nitrate une dimension réglementaire qui fait souvent oublier qu’il s’agit avant tout d’une démarche de bonne gestion de la nutrition azotée des cultures. Pour les cultures d’hiver, l’estimation de la quantité d’azote déjà absorbé à l’ouverture du bilan est une étape primordiale, notamment pour le colza. Pour réaliser ce test directement au champ, vous avez la possibilité d'utiliser l'application ImageIT.

En sortie d’hiver, dès la mi-janvier, la mesure du reliquat d’azote minéral sur la profondeur d’enracinement de la culture est le 2° levier d’action pour bien connaitre le stock d’azote minéral présent dans son sol après la séquence de lessivage hivernal. Ces informations rassemblées et compilées dans un outil logiciel tel que Yara Nutriplan permettent l’établissement d’un plan de fumure agronomiquement pertinent et en accord avec les réglementations régionales de la directive nitrate. Pour chaque culture, en fonction des doses calculées, Yara Nutriplan proposera également un conseil de fractionnement adapté pour une meilleure valorisation de l’azote.

 

nutriplan 2.gif Yara Nutriplan

 

Dans la pratique, l’agriculteur doit également identifier les périodes pendant lesquelles chaque apport d’azote aura la probabilité maximale de bénéficier d’une pluviométrie suffisante pour une bonne absorption. Contre toute attente et contrairement aux idées reçues, le dernier apport d’azote sur céréales au stade sortie dernière feuille – gonflement bénéficie fréquentiellement des meilleures conditions de valorisation (au moins 15 à 20 mm post apport). Il est capital de s’appuyer sur les prévisions météorologiques pour décider des meilleurs créneaux de dates d’apport.

 

Les analyses foliaires 

Une analyse foliaire en saison est conseillée pour vérifier la disponibilité des éléments à un instant précis. En effet la présence d’éléments dans le sol, ne les rend pas forcément disponible pour la plante. Cette technique est notamment indiquée pour identifier tous les problèmes potentiels liés aux subcarences, carences induites et carences vraies en oligo-éléments.

Dans de nombreuses situations, l’identification de ces accidents nutritionnels permettra la réalisation d’un apport foliaire ciblé ou à large spectre (gamme d’engrais foliaire YaraVita™) pour lever ces carences. L’application smartphone Yara CheckIT apporte la possibilité d’orienter un diagnostic de carence nutritionnelle grâce à sa banque d’images disponible pour de nombreuses cultures.      

  

checkIT-yara.jpg Yara CheckIT

 

Le diagnostic foliaire repose sur l'existence d'une relation assez précise entre la concentration d'un élément donné dans la feuille et la croissance. Le stade de prélèvement est donc essentiel au diagnostic et doit être stipulé avant l’envoi au laboratoire.

En pratique, il faut prélever les feuilles en suivant les bonnes pratiques de prélèvement fournies avec les kits d’analyses Yara Megalab™ par exemple. Il faut prélever dans toute la parcelle en évitant les zones non représentatives telles que les fossés, les haies, etc. À noter que le prélèvement ne doit pas être effectué juste après un traitement phytosanitaire ou une fertilisation.

Les interprétations des échantillons se réalisent suivant le « seuil de carence ». Au-dessous de ce seuil le végétal manifeste des symptômes de carence (coloration anormale du feuillage, déformations, nécroses, dessèchement de rameaux, etc . . .) en plus d’une réduction importante de croissance.

 

Piloter la fertilisation 

Ensuite, la mise en œuvre des outils de pilotage (pour les cultures qui en disposent) tel que Yara N-Tester® permet de venir vérifier et corriger la trajectoire de nutrition azotée en s’appuyant sur un indicateur plante. La mesure donnée par l’outil de pilotage est révélatrice de l’état de nutrition du peuplement végétal et permet de diagnostiquer un état de nutrition :

  • Limitant, auquel cas un apport complémentaire sera nécessaire,
  • Satisfaisant ou excédentaire, dans ces deux situations, aucun apport ne sera conseillé.

Tous les outils de pilotage disponibles sur le marché font en réalité un pronostic en supposant que les conditions futures de valorisation de l’azote et d’élaboration du rendement seront normales. Ce pari sur l’avenir peut dans certaines situations s’avérer erroné comme l’année 2016 a su nous le rappeler cruellement avec la survenue d’une série de facteurs limitants (rayonnement insuffisant, excès d’eau puis sécheresse) qui ont fait chuter les rendements potentiels.

Enfin, les outils de modulation intra-parcellaire comme Yara N-Sensor® apportent la possibilité d’intégrer en temps réel au cours du chantier d’épandage la prise en compte de la variabilité intra-parcellaire. Cette variabilité qui repose sur des différences liées à l’historique cultural, au passé organique, à la topographie, aux types de sols, engendre des états de nutrition différents et par conséquent des besoins azotés différenciés qui sont automatiquement pris en charge par les capteurs du Yara N-Sensor®.

En conclusion, le plan de fumure outil stratégique de gestion de la fertilisation s’appuie sur le déploiement d’un arsenal de techniques et d’outils complémentaires tout au long de la campagne afin de mieux décider et agir. 

Mais n’omettons pas au sein de cet arsenal, l’élément le plus important :
l’expérience et le savoir-faire de l’agriculteur.

 

DÉCOUVREZ NOTRE RESSOURCE

Yara N-Tester

Les enjeux économiques et environnementaux de la fertilisation azotée sont multiples. Découvrez une méthode simple et efficace pour maitriser votre fertilisation azotée !

Télécharger le document
MockUp-ntester-25

Découvrez les articles de la même catégorie

Actualité agricole

04 mars 2019

Agriculture de précision - Comprendre et mettre en oeuvre les bases de la révolution agronomique

Nous étions au séminaire de la Chaire AgroTIC, à Bordeaux, sur le thème de la modulation intra-parcellaire et du numérique en agriculture. Nous avons eu l’opportunité d’y interviewer Gilbert Grenier, à la fois professeur de « machinisme et agriculture numérique » à Bordeaux Sciences Agro mais aussi expert en agriculture de précision et auteur du livre « Agriculture de précision – Comprendre et mettre en œuvre les bases de la révolution agronomique ».

En quelques phrases, l’agriculture de précision c’est quoi ? et par où commencer ?

Lire l'article

Actualité agricole

20 décembre 2018

Origine France Garantie - Les engrais Yara produits en France labélisés

Les usines Yara de Montoir de Bretagne (44) et Ambès (33) sont labélisées “ Origine France Garantie ” pour les ammonitrates YaraBela ® et les NPK YaraMila ® .

Lire l'article

Actualité agricole

12 octobre 2018

Journée mondiale des engrais

Selon les estimations démographiques, un hectare de terre devra nourrir cinq personnes d'ici 2025. D’ici 2050, la population mondiale devrait atteindre 9 milliards de personnes. Le constat est donc sans appel : les engrais continueront à nourrir le monde pendant les prochaines décennies.

Lire l'article

Actualité agricole

01 octobre 2018

Mieux comprendre votre fertilisation grâce aux oligo-éléments

Les végétaux chlorophylliens sont supérieurs à l’homme à de nombreux points de vue. Sans parler de leurs exceptionnelles adaptations à l’économie d’énergie, les plantes ont la capacité de produire des substances organiques à partir de composés minéraux, grâce à la photosynthèse.

Lire l'article